Project

General

Profile

Demandes #12446

Pertinence de la prise en compte des formes tératogènes - incidence sur la valeur de l'IBD

Added by Loïc IMBERT about 3 years ago. Updated about 3 years ago.

Status:
Nouveau
Priority:
Haut
Category:
Diatomées cours d'eau
Start date:
06/30/2017
Due date:
% Done:

0%

Estimated time:

Description

Bonjour,
Nous nous interrogeons sur la pertinence de la prise en compte des formes tératogènes dans les listes floristiques diatomées.
Voici une illustration du problème rencontré : Ain à Saint-Maurice-de-Gourdans (06092000), l’indice IBD obtenu en 2016 chute à 13,5 (20/20 dans l’historique). Le peuplement comprend 87% d’Achnanthidium Delmontii (ADMO – taxon non pris en compte dans l’IBD) et seulement 12% de diatomées contribuent au calcul de l’IBD. Cependant, la chute de la note IBD n’est pas liée à ce faible pourcentage de diatomées contributives ou à la forte proportion d’ADMO (déjà le cas les années passées sur cette station), mais à l’identification au sein de la liste floristique de formes tératogènes d’ADMO et à l’attribution du code taxon spécifique DEFO réservé pour l’identification des formes anormales (indicateur de pollution toxique en règle générale). Le profil écologique associé à ce code est très mauvais et engendre la baisse importante de l’indice. Il se trouve cependant qu’ADMO semble souvent présenter des formes anormales sans que l’on puisse relier ce constat avec certitude à l’effet de pollutions toxiques (ADMO est par ailleurs souvent observé en proportion importante du peuplement lorsqu’il est présent sur une station ce qui fait que la proportion de forme anormale peut-être non négligeable pour ce taxon). L’utilisation du seul code ADMO pour l’ensemble des individus observés (formes normales et anormales) conduit à une note de 20/20, conforme à la chronique de données.
L’utilisation du code DEFO est-il vraiment pertinent pour certains taxons (ADMO) et de manière générale pour l’ensemble des taxons, vu l’incidence potentielle sur l’indice IBD ? Ne serait-il pas préférable d’indiquer cette information uniquement en commentaire de la liste floristique ? Est-ce vraiment le rôle de l’IBD de vouloir refléter des pollutions de types toxiques à travers la valeur de l’indice IBD (indice développé pour refléter essentiellement des perturbations de type trophique et organique il me semble) ?
Par ailleurs, il semble que la différenciation des formes tératogènes n’est pas toujours évidente, notamment lorsqu’on se trouve face à de jeunes stades (cellules initiales) même pour des hydrobiologistes expérimentés.
Les pratiques diffèrent selon les opérateurs des bureaux d’études (certains les prennent en compte, d’autres non) et cela peut avoir une incidence importante sur la valeur de l’indice.
Bien cordialement.

History

#1 Updated by Valérie Peeters about 3 years ago

Bonjour
la norme est claire au sujet des formes tératologiques (voir en page 20): on doit les prendre en compte si on veut calculer un indice IBD selon l'annexe A de la norme. Et si le taxon n'est pas pris en compte pour le calcul de l'IBD il doit être marqué DEFO.
Les formes tératologiques ne sont pas forcément dues à la présence de toxiques, elles apparaissent lors d'un "stress" (pesticides, métaux lourds, asséchement etc...). Les formes initiales effectivement sont souvent tératologiques mais sont en générale assez grandes.
De toute façon, l'IBD n'est pas calculable si moins de 25% des espèces de la liste sont contributives de l'IBD ce qui est le cas sur cette station.
Si certains BE ne prennent pas en compte les formes tératologique et si l'IBD est calculé, alors ils ne respectent pas la façon de calculer l'IBD selon la norme.
Cordialement

Also available in: Atom PDF